Pour épater vos amis, et sortir des sentiers battus, n'hésitez pas à jouer la carte des terroirs.

Bien souvent, un produit régional s'associe à merveille avec la boisson locale (pas que le vin !).

Ceci n'est pas forcément vrai pour les plats régionaux...

 

Pour les fromages :

 

* les fromages du Nord (Maroilles, Gris de Lille, Boulette d'Avesnes, ...) vont très marcher avec des bières du nord (plutôt brunes ou ambrées, mais les blondes passent aussi. ..) La bière ne sera pas écrasée par le goût prononcés de ces fromages, au contraire les 2 mélangés dans le gosier vont s'adoucir mutuellement... une belle expérience...

 

* le munster : fromage alsacien le plus connu, il ira parfaitement avec un Gewurztraminer, vin blanc d'Alsace au parfum typé de rose. Le côté sucré du vin va atténuer la puissance du fromage et faire ressortir les sucres naturel du lait, le côté caramélisé des bons munsters...

 

* le camembert : qui n'a jamais essayé avec un cidre ? Rien d'autre ne s'harmonise aussi bien avec ce fromage normand qu'un bon cidre brut... normand ! Essayer c'est l'approuver... Impossible à raconter, le charme se passe tout simplement, en douceur et onctuosité... impossible d'y mettre les mots... Sur le camembert, le Rouge devient de la bibine, les blancs sont trop puissants ou pas adaptés, bref... du cidre !

 

* le roquefort : là encore, jouons la carte du terroir languedocien et partons sur des muscats (vin doux naturel). Ces vins sucrés mais fruités (pour les meilleurs on croit croquer le grain de muscat arrosé de coulis aux fruits exotiques, si, si....) font adoucir le bleu du roquefort et redonner la puissance "beurrée" de la pâte blanche... un "MUST". Conseil : le muscat de saint-jean-de-minervois. Autre conseil, éviter autant que possible les muscats de grandes surfaces, trop sucrés et pas assez fruités. Une petite préparation secrète (qui ne le sera plus dans quelques lignes) est de mélanger du roquefort, une rasade de muscat, et u peu de crème fraîche... et d'en tartiner une belle tranche de pain aux céréales... waou !

 

* le cantal : et plus particulièrement le cantal vieux, ou mieux encore le Salers (AOP). C'est pire que le camembert, strictement aucun vin ne passe avec ce fromage au goût si particulier. Alors essayez donc une liqueur de gentiane, ou un génépi ! Naturellement, ce fromage concentre dans sa croûte (et c'est flagrant pour les meilleurs cantal qui ont une croûte épaisse) des arômes des herbes que paissent les vaches sur les plateaux du Cantal et notamment une sorte de Céleri sauvage. Du coup, les liqueurs à base de plantes ou de racines de plantes... leur amertume va donc très bien ce marier avec ce fromage. Le must est d'oser mélanger dans sa bouche un boût de croûte (ou la pâte au plus près de la croûte) avec quelques gouttes de liqueur... c'est génial !

 

Pour les plats  (attention, il y a des pièges) :

 

On a coutume d'associer les plats de viande avec du vin rouge.

 

* On imagine aisément un cassoulet avec du bon vin rouge. Et ... ça marche bien sûr ! Jouez encore la carte du terroir et sortez un bon corbières, un bon fitou ou à la rigueur un minervois. Ca va le faire à fond !

 

* Et donc, pour les tagines... on refait la même chose ? NON !!! Mais pourquoi me direz-vous ? Hé bien, j'en ai fait l'amère expérience, un très bon corbières rouge a été complètement écrasé par un tagine d'agneau aux pruneaux et abricots. Par contre, un pinot gris d'Alsace (vin... blanc, il y a quelques années appelé "Tokay Pinot Gris" !) a été grandiose dessus, tout simplement parce que le côté sucré et épicé du plat s'est parfaitement marié avec les arômes de ce qui est l'un des meilleurs vins blancs d'Alsace, alors qu'il avait étouffé les tanins et la structure du Corbières rouge !

 

* Pour la choucroute, tout le monde sait qu'il se mariera à merveille avec un vin blanc d'Alsace. Je pense que là ce n'est pas un scoop.